Gestion, production et distribution d'énergie - faits et enjeux

Image de la ressource
La transition énergétique se traduit concrètement par : La réduction des consommations d'énergie via l'efficacité énergétique et la sobriété ; Un approvisionnement en énergie locale et renouvelable ; Une optimisation de la distribution de l'énergie afin de faciliter le développement des solutions de maîtrise de l'énergie (MDE) et des énergies renouvelables ;

Catégories :

Energie

Sommaire du dossier

Réduire les consommations d'énergie

En interne

Sur le périmètre de responsabilité de la collectivité sont concernées,

  • La réduction des consommations d'éclairage public :

La loi oblige les collectivités compétentes en la matière à inclure dans leur PCAET un volet spécifique à l’éclairage public et à la pollution lumineuse. Il s'agit donc à la fois d'optimiser le réseau existant mais également de réduire la luminosité ainsi que la consommation totale d'énergie. En France, l’énergie consommée par l’éclairage public représente :

  • 41 % des consommations d’électricité des collectivités territoriales (patrimoine public) ;
  • 16 % de leurs consommations toutes énergies confondues ;
  • 37 % de leur facture d’électricité.

L’éclairage public représente également l’une des principales sources de pollution lumineuse pouvant avoir des impacts indéniables sur la biodiversité locale nocturne.

Pour plus d'informations  :

Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturne 

Concours des Villes et Villages Etoilés

 

  • Les consommations d'énergie des réseaux

Le système d'assainissement consomme de l'énergie et constitue un vrai gisement d'économie et d'énergie de récupération. De même, l'approvisionnement d'eau potable nécessite de l'énergie pour le pompage, le traitement et le réseau d'eau potable.

Sur le territoire

Au niveau territorial, les enjeux se situent sur une avancée simultanée en matière de :

  • Maîtrise des consommations d'énergie des acteurs territoriaux à travers deux leviers :

    • la sobriété : une partie de l'énergie consommée l'est inutilement. Il s'agit donc d'une modification des comportements permettant d'éviter le gaspillage ou la surconsommation d'énergie. (Pour en savoir plus sur les : comportements éco-citoyens)

    • l'efficacité énergétique permettant à service rendu constant de consommer moins d'énergie.

  • Développement de la production locale d'énergie

Nos territoires consomment essentiellement de l'énergie importée, ce qui se traduit par une véritable dépendance aux variations des prix et à une vulnérabilité de l'approvisionnement (les deux étant en grande partie liés). Il s'agit donc de développer les installations de production d'électricité, de chaleur et même de biogaz pour pouvoir assurer au moins en partie la consommation locale. Cela permet également de réorienter en partie les flux financiers et la fiscalité vers le territoire.

  • Distribution d'énergie

La distribution d'énergie est un élément clé de la transition énergétique. Il s'agit en effet d'optimiser la consommation d'énergie, en limitant les pics de demande où en les adaptant à la production ou à la disponibilité d'énergie stockée. Pour le réseau de distribution d'électricité, il s'agit également de gérer les productions intermittentes, tels le solaire ou l'éolien. De nombreuses expérimentations de réseaux dits "intelligents" sont à l’œuvre aujourd'hui. Cependant, ces solutions proposées par des acteurs privés ne contribuent pas systématiquement à la transition énergétique (voir Smart Grid). Par ailleurs, la complémentarité des réseaux est amené à augmenter à l'avenir avec l'émergence potentielle de nouvelles technologies, comme le power-to-gas Méthanation.

Pour en savoir plus  : Association négaWatt

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler