Réduire les émissions de GES : une nécessité mondiale

Image de la ressource
La lutte contre le changement climatique passe en priorité par la réduction des émissions de GES à l'échelle globale, principales responsables des changements actuels. Dès les années 1980, la communauté scientifique a alerté les décideurs internationaux sur le changement climatique et ses conséquences. Depuis des instances de décision ont été créées et la communauté internationale tente de coordonner des actions d' atténuation des émissions de GES à l'échelle de la planète.

Catégories :

Enjeux, Pourquoi mettre en place un PCAET ?

Sommaire du dossier

Une réponse internationale. . .

Dès les années 1980, une série de conférences environnementales internationales ont été organisées pour adresser le problème du changement climatique. Suite à la publication du premier rapport du GIEC en 1990, la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques a été lancée lors du sommet de la Terre à Rio en 1992. Depuis chaque année, des COP (Conference of Parties) sont organisées pour coordonner et faire avancer l'action internationale sur le changement climatique. Ces COP n'ont pas permis jusqu'ici d'enrayer le changement climatique, les engagements internationaux n'étant pas pris par l'ensemble des états ou ne se traduisant pas en véritables politiques nationales. En 1997, le protocole de Kyoto a permis de fixer des objectifs chiffrés de réduction des émissions de GES pour les pays industrialisés. La COP21 de 2015 a vu la naissance de l'Accord de Paris, premier accord universel sur le climat, 195 pays sur 197 dans le monde s'étant engagés à le signer. Cet accord prévoit de contenir le réchauffement climatique "bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels" et si possible de viser à "poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5°C".

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler