Développer un tourisme durable

Image de la ressource
La collectivité élabore une stratégie touristique durable prenant en compte de manière intégrée les impacts du tourisme sur les ressources naturelles et les écosystèmes (la pression sur la ressource locale en eau, …), en matière d'émissions GES (notamment liées au transport) et l'accès aux activités touristiques pour tous. Elle prend des mesures pour réduire ces impacts. La collectivité implique les prestataires de tourisme spécialisés (tourismes d'affaires, de sport, de loisirs, événementiel) et inscrit cet objectif dans sa stratégie de tourisme durable. Elle incite en particulier les acteurs de l'hébergement et de la restauration à s'engager dans une démarche écoresponsable.

Catégories :

Tourisme

Sommaire du dossier

Fiche action Cit'ergie

 

 

REFERENCES AU CATALOGUE CIT'ERGIE

Domaine 6 : Coopération – communication
Sous-domaine : 6.3. Activités économiques
Mesure : 6.3.2
Points (sur 500) : 4 
Thématique : Tourisme
Secteur(s) réglementaire(s) : Tertiaire, Mobilité, Déchets

 

 

CONTEXTE ET ENJEUX

Le tourisme – et notamment le tourisme de masse – entraîne de nombreux impacts socioculturels et environnementaux qui peuvent remettre en cause les ressources sur lesquelles il repose. En matière d’impacts environnementaux, on peut par exemple citer :

- une forte consommation de ressources naturelles (eau, énergie...)

- des émissions de GES (liées au transport vers et sur les sites touristiques, à l’énergie consommée dans les bâtiments et infrastructures de tourisme etc.)

- des nuisances multiples (pollutions de l’eau, déchets, bruit, pollution visuelle, voies routière saturées, …)

- des impacts physiques (destruction, urbanisation).

 

Développer une démarche de tourisme durable sur son territoire permet de :

- Conforter le développement touristique du territoire en valorisant et préservant la richesse du patrimoine naturel et culturel, la qualité de vie et la beauté des paysages ; limitant les émissions de GES du territoire ;

- Mobiliser les acteurs économiques et les professionnels qui participent généralement peu aux démarches de type plan climat ;

- Travailler de manière collaborative avec les professionnels pour une meilleure adaptabilité aux besoins du terrain ;

- Faire connaître aux visiteurs l’ambition climatique du territoire.

 

 

CONTEXTE REGLEMENTAIRE (Informations données à titre indicatif n'ayant pas de valeur légale)

Synthèse de la réglementation relative au tourisme : https://www.collectivites-locales.gouv.fr/reglementation-relative-au-tourisme

 

 

RÉFÉRENTIEL D’ACTIONS

Légende de la nomenclature pour chaque action :

Niveau d’exigence/Complexité : C=Démarrer/Simple ; B=Consolider/Moyen ; A=Etre exemplaire/Complexe

 = Action Qualité de l’air= Action d’adaptation au changement climatique

Niveau C

Identifier les enjeux et les bonnes pratiques en matière de tourisme durable sur le territoire

- Identifier les pratiques de tourisme durable dans l'offre existante notamment les établissement labellisés (ex : Ecolabel européen).

- Identifier les acteurs touristiques clés sur le territoire, les professionnels volontaires et les axes de progression

- Valoriser les produits locaux dans l’offre touristique de restauration, et d’artisanat

Connaître les impacts environnementaux des activités touristiques locales et leur vulnérabilité au changement climatique (en lien avec l’action 3) et formaliser les enjeux prioritaires au regard de ce diagnostic, en concertation avec les acteurs concernés

 

Niveau C

Mobiliser les acteurs du tourisme

- Engagement dans une démarche éco-responsable de l’Office de Tourisme

- Valorisation par l’office de tourisme des acteurs du tourisme engagés dans une démarche de tourisme durable (mise en exergue sur le site web, mise en exergue par un macaron sur la vitrine)

- Sensibiliseraux enjeux climat-air-énergie, l’ensemble des acteurs professionnels et associatifs : les prestataires, les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration, les élus et les agents des collectivités…

- Accueillir de façon responsable, sensibiliser et impliquer les travailleurs saisonniers

- Développer un programme de formation à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, des consommations énergétiques et la protection de l’environnement pour ces acteurs et favoriser le partage des bonnes pratiques

- Sensibiliser les touristes aux enjeux du tourisme durable et inciter aux bonnes pratiques (publicité pour des infrastructures touristiques durables, incitation à l'utilisation de transports collectifs, tri des déchets, etc.) via des campagnes de communication, l'organisation d'événements sur les sites touristiques, ...

 

Niveau B

Développer une offre touristique de haute qualité environnementale (hors mobilité)

- Développer des activités touristiques au contenu pédagogique permettant l'éducation à l'environnement et aux enjeux climat air énergie, en particulier à destination des jeunes

- Créer des partenariats visant l’information et la sensibilisation au enjeux énergie climat sur le territoire ou tout autre particularité environnementale du territoire ainsi que les produits locaux, la promotion de l'artisanat local, etc. entre professionnels de l'hébergement et de la restauration et les autres acteurs du territoire

- Augmenter le nombre de structures touristiques labellisées (Ecolabel européen notamment), par exemple en soutenant une opération collective d'éco labellisation de professionnels de la restauration et de l'hébergement

- Soutien à la création d'entreprises œuvrant pour le tourisme durable par le biais d'appels à projets, de valorisation médiatique, de soutiens financiers (exemple appel à projets Ecolabel européen)

- Les événements touristiques sur le territoire sont éco-responsables : festival, manifestation culturelle, manifestation sportive, congrès, etc. au travers un engagement via une charte et visant la certification ISO 20121:2012 (évènements intégrant le développement durables)

 

Niveau B

Mettre en place une offre globale de mobilité durable en lien avec le tourisme

- Faciliter l’accès pour se rendre sur le territoire par les transports en commun. Promouvoir l’usage des transports en commun sur tous les supports de communication

- Faciliter l’accès à l’intérieur du territoire aux activités/hébergements par les transports en commun. Promouvoir l’usage des transports en commun sur tous les supports de communication

- Identifier et remettre en état / développer les circuits de randonnée pédestres et cyclables touristiques sur le territoire

- Interdire/contraindre fortement l'accès aux véhicules motorisés sur une ou des parties particulièrement sensibles et fréquentées du territoire

- Création de circuits touristiques sans voiture, de services de mobilité en particulier pour le “dernier kilomètre” en lien avec les hébergements (navettes, partenariats hébergeur/services de location de vélo…)

- Prendre en compte le déplacement des saisonniers dans l’offre de transports et de logements (navette, co-voiturage, subventionner des logements au coeur des stations pour rendre les loyers accessibles)

 

Niveau A

Intégrer et formaliser de manière ambitieuse l’enjeu du tourisme durable dans la vision climat air énergie du territoire

Porter une offre touristique durable et adaptée au changement climatique dans le discours politique et les documents de planification (diversification des activités, tourisme 4 saisons, suppression progressive des activités constituant une mal-adaptation, c’est-à-dire un changement opéré dans les systèmes naturels ou humains et qui conduit de manière non intentionnelle à augmenter la vulnérabilité au lieu de la réduire…).

- Adhérer collectivement à des chartes à l’échelle du territoire : Charte de l’Organisation Mondiale du Tourisme, Charte européenne du tourisme durable, charte des professionnels…

- Présence d'orientations stratégiques fortes en matière de qualité environnementale des zones d'activités touristiques

- Créer une taxe locale sur les prestations touristiques et de loisirs pour financer des projets d'adaptation sur le territoire

- Les zones de baignade et/ou les stations de ski sont gérées de façon durable et distinguées par une labellisation (ex : flocon vert pour les stations de ski, pavillon bleu pour les plages)

 

 

 

INDICATEURS

Indicateurs prioritaires :

- Taux d’hébergements labellisés Ecolabel européen (ou équivalent)

- Nombre d'hébergements labellisés Ecolabel Européen / Total d'hébergements touristiques sur le territoire

Indicateurs complémentaires :

- Nombre d’hébergements labellisés Ecolabel Européen

- Budget annuel de la collectivité pour soutenir le tourisme durable

- Nombre de km de circuits de randonnée pédestre / cyclable / équestre créés ou remis en état

- % de visiteurs utilisant TC / Evolution dans le temps / Taux de fréquentation

- Nombre de formation réalisées - nombre de participants / nombre d'actions de sensibilisation effectuées - nombre de personnes sensibilisées

 

 

EXEMPLES DE BONNES PRATIQUES

Réseau ATD

https://www.tourisme-durable.org/bonnes-pratiques   

Association des Iles du Ponant

Les îles constituent des milieux fragiles de par la faune et la flore particulières qu'elles abritent, mais aussi par les ressources limitées disponibles pour les habitants et qu'il est nécessaire de préserver.

C'est pourquoi, l'Association des îles du Ponant a lancé une campagne écogestes sur les îles, renouvelée chaque année sur un thème différent et qui portait, en 2012, sur la problématique des déchets.

Programme "En Bretagne sans MA voiture"

L'ADEME pilote ce programme qui propose aux professionnels d'être l'acteur de la mobilité de sa clientèle. 10 professionnels bretons ont déjà participé à ce programme permettant d’auto-diagnostiquer leur établissement au regard de la problématique « Mobilité », et de proposer des idées de séjours aux clients voyageant sans leur voiture personnelle. Grâce au travail engagé, ces professionnels répondent à une demande croissante et positionnent leur établissement vers un nouveau cœur de cible.

L’hôtel Port Rhu de Douarnenez

Il propose une « Idée-séjour », pour vivre une expérience de vacances innovantes pour 3 jours et 2 nuits. L'hôtel propose à sa clientèle de venir sans sa voiture personnelle. Il facilite le transport à partir de la gare ferroviaire, routière ou maritime, la plus proche de l'établissement.

Morlaix Communauté

Depuis plusieurs années, via les offices du tourisme du territoire, Morlaix Communauté met à la disposition des propriétaires de meublé saisonniers un kit composé d’informations sur les consignes de tri, un sac jaune pour la collecte des emballages et des informations touristiques. Le kit est remis aux vacanciers-locataires. Dans la continuité et dans le cadre du Programme Local de Prévention des Déchets, Morlaix Communauté et la Maison du Tourisme lancent avec l'ensemble des campings du territoire, la mise en place d’aires de compostage et la distribution de cabas de tri aux campeurs.

 

 

AUTRES RESSOURCES ET OUTILS

- Liste non exhaustive des acteurs clés du tourisme d’un territoire :

  - Lieux d’hébergement :  hôtels, campings, gîtes, refuges, chambres d’hôtes ;

  - Restaurants ;

  - Offices de tourisme (de compétences intercommunale et communale)

  - Palais des congrès et organisateurs d’événements

  - Comités départementaux et régionaux du tourisme

  - Chambres consulaires (Chambre de Commerce et d’Industrie et Chambre des Métiers et de l’Artisanat, mais aussi Chambre d’Agriculture pour le tourisme agri-rural) ;

  - Tour-opérateurs ;

  - Associations de sport, loisirs et culture ;

  - Associations de protection de l’environnement en lien avec les activités touristiques (Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement...) ;

  - Gérants de lieux de sport, de loisirs, de culture ;

  - Collectivités et territoires de projet alentours ;

  - Les opérateurs de transports : trains, avions, bateaux, cars, bus urbains, … mais aussi :

    - Loueurs de cycles, vélos, trottinettes, rosalies,

    - Loueurs de bateau : pédalo, canoë, barque

    - Acteurs de la mobilité animale : chevaux, ânes, mulets,

  - Associations de randonnées

  - Parcs Nationaux et Parc Naturels Régionaux ;

  - Montagne : CIPRA (Commission Internationale pour la Protection des Alpes), Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM), Mountain Wilderness, Mountain Riders, FFME, FFCAM...

  - Littoral : Conservatoire du Littoral, Surfrider Foundation, Association nationale des élus du littoral, ...

  - Fédérations et syndicats professionnels (UMIH, UNAT, GNI Territoires, …)

  - Agences réceptives

- Ressources sélectionnées par l’association ATD (acteurs du tourisme durable) : https://www.tourisme-durable.org/tourisme-durable/ressources-1

- Site Internet de l’ADEME, rubrique « Mes vacances et loisirs » : http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/vacances-loisirs

- Pour en savoir plus sur l’Ecolabel européen :

  - Pour les professionnels : www.ademe.fr/ecolabeleu

  - Pour le grand public : www.ademe.fr/ecolabeleuropeen

  - Appels à projets écolabel européen : Les collectivités peuvent s’appuyer sur l’AAP HETEL qui a été lancé par l’ADEME national en 2017 : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/HETEL2017-35

  - En 2017, la France compte 264 établissements (hôtels, villages vacances, centres de vacances, centres de plein air, auberges de jeunesse, chambres d'hôtes, gîtes...) et 78 campings titulaires de l'Ecolabel européen. Le site Ecolabels.fr et l’Appli smartphone « SumWhere » vous indique la liste des campings et hôtels écolabellisés dans toute la France et chez nos voisins européens.

- Infographie ADEME « Des vacances au kilomètre » : http://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie_vacances/

 

 

LIENS ENTRE LES FICHES ACTIONS

Liens avec d’autres actions :

- 1.1.1 : vision, objectifs et stratégie climat-air-énergie

- 1.1.3 : diagnostic de vulnérabilité

- 4.1.1 : soutenir, promouvoir et suivre les pratiques multimodales sur le territoire

- 4.2.3 : optimiser la logistique et la gestion des flux de marchandises sur le territoire

- 6.1.1 : développer une stratégie partenariale multi-niveaux

- 6.1.3. : développer un plan de communication pour chaque cible du territoire

- 6.3.1 : favoriser les activités économiques durables

- 6.5.2 : inciter les citoyens à une consommation responsable

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler