Optimiser la logistique et la gestion des flux de marchandises sur le territoire

Image de la ressource
Pour réduire ses consommations d’énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre, la collectivité définit des règles et organise l'approvisionnement et la distribution des marchandises de son territoire. Elle favorise également une activité de circuits de proximité.

Catégories :

Mobilité

Sommaire du dossier

Fiche action Cit'ergie

 

 

REFERENCES AU CATALOGUE CIT'ERGIE

Domaine 4 : Mobilité
Sous-domaine : 4.2. Rationnalisation des déplacements motorisés
Mesure : 4.2.3
Points (sur 500) : 6
Thématique : Mobilité
Secteur(s) réglementaire(s) : Transports, Autres transports, Tertiaire

 

 

CONTEXTE ET ENJEUX

86 % des transports nationaux de marchandises se font par route. La gestion des flux de marchandises sur le territoire constitue un enjeu important, dont assez peu de collectivités se sont emparées à l’heure actuelle, et qu’il convient d’explorer en parallèle de la question de la mobilité des personnes.

 

 

CONTEXTE REGLEMENTAIRE (Informations données à titre indicatif n'ayant pas de valeur légale)

- Le PDU organise les flux de marchandises à l'échelle du PTU.

- Grenelle I (article 11) : objectif national d'évolution de la part modale du fret non-routier et non-aérien de 14 % à 25 % à l’échéance 2022.

- Grenelle II (article 17) : le document d'orientation et d'objectif du SCOT a un rôle dans la maîtrise des flux de marchandises ; le document d'aménagement commercial qu'il comprend peut par exemple subordonner l'implantation d'équipements commerciaux aux conditions de livraison des marchandises.

- Grenelle II (article 228) : toute personne qui commercialise ou organise une prestation de transport de personnes, de marchandises ou de déménagement doit fournir au bénéficiaire de la prestation une information relative à la quantité de dioxyde de carbone émise par le ou les modes de transport utilisés pour réaliser cette prestation.

- Le label Piek réglemente les niveaux sonores des véhicules de livraison (certificateur : Cémafroid)

 

 

REFERENTIEL D'ACTIONS

Légende de la nomenclature pour chaque action :

Niveau d’exigence/Complexité : C=Démarrer/Simple ; B=Consolider/Moyen ; A=Etre exemplaire/Complexe

 = Action Qualité de l’air= Action d’adaptation au changement climatique

Niveau C

Engager une concertation avec les acteurs locaux pour identifier les flux de marchandises et les besoins

- Identifier, contacter et mettre en relation les différents acteurs de la logistique sur le territoire (collectivités, transporteurs, clients, chargeurs, commerçants et citoyens) y compris les opérateurs portuaires

- dresser une cartographie des flux (intégrant aussi le trafic engendré par le transit des poids lourds)

- réaliser un état des lieux sur la livraison de marchandises sur le territoire, (flux, nature, en intégrant notamment les opérateurs portuaires et la problématique des livraisons liées au e-commerce, notamment celles assurées par des véhicules utilitaires légers) et les besoins de stationnement associés

- connaître et sensibiliser les entreprises aux enjeux du « dernier kilomètre » dans la distribution de marchandises et de l’impact sur la qualité de l’air des véhicules utilitaires et des poids lourds anciens (notamment pour s'adapter à la mise en place éventuelle de zone à circulation restreinte)

- identifier un interlocuteur au sein de la collectivité pour traiter du sujet

- identifier les circuits-courts de proximité pertinents et favoriser leur déploiement autour des bassins de vie

- En présence d’un port, réaliser des études sur l’optimisation énergétique des équipements du port, sur les besoins de formation des grutiers, des chauffeurs, etc.

 

Niveau C

  Intégrer des orientations en faveur de l'optimisation du transport de marchandises à l'échelle du territoire dans les documents de planification

- Intégrer des actions précises sur le transport de marchandises en ville dans le PDU

- Orienter les projets d’équipements en faveur de l’optimisation du transport de marchandises à l’échelle du territoire dans le SCOT par exemple le report modal du routier vers le rail ou le fluvial (ou maritime et cabotage)

- Optimiser les schémas logistiques urbains par rapport à leur impact sur la qualité de l'air

 

Niveau B

   Réglementer, encadrer, soutenir et faire appliquer l'optimisation de la gestion des flux de marchandises sur le territoire

- Réglementer afin d'organiser l'accès au centre-ville (plage horaire, différenciation selon les performances environnementales des véhicules, etc), voire mise en place d'une zone à circulation restreinte en zone PPA

- Proposer des solutions alternatives de transport de marchandises (création d'un port fluvial dédié au transport de marchandises, création de centres de distribution ou de plateformes urbaines pour centraliser les apports et réacheminer les marchandises sur les derniers kilomètres, promotion des modes actifs de livraison (vélo, triporteur...)

- Mettre en place des centres de distribution urbaine (pour les collectivités > 50 000 habitants) et des points relais (dans des commerces, des entreprises ou des équipements spécialisés)

- Mettre en place des services mutualisés de livraison (acteurs économiques, établissements publics et des particuliers)

- Encourager la mutualisation des services par exemple activités de commerces/services ambulants en milieu rural (épicerie, postes, etc) lorsque la pertinence climat-air-énergie est avérée (bon fonctionnement du service, circuit étudié, réponse à un besoin réel...)

- En milieu rural, cibler les acteurs clés par exemple les agriculteurs pour réaliser des actions pour optimiser le transport de marchandises

- En présence d’un port, des actions spécifiques sont réalisées (par exemple formation des grutiers, optimisation des véhicules de transport d'un point de vue énergétique, …)

 

Niveau B

Repenser la stratégie de stationnement des véhicules de marchandises

- Proposer un réseau cohérent et suffisant d'aires de livraison

- Réglementer sur la durée et la plage horaire autorisée pour éviter les heures de pointe et limiter les conflits d'usage

- Contrôler le bon fonctionnement des aires de livraisons (respect, juste dimensionnement et localisation)

 

Niveau A

Inciter et soutenir les acteurs du territoire dans un cadre formalisé

Une ou plusieurs des actions suivantes sont mises en œuvre :

- Élaborer une charte locale "logistique urbaine" reprenant les principes du cadre national, avec plan d'actions sur les GES et les polluants atmosphériques

- S'engager avec l'ADEME dans une démarche "engagement volontaire collectivités", qui cible la logistique urbaine durable

- Engager une démarche environnementale de type charte « Objectif CO2 » (MEDDTL, ADEME) pour inciter les transporteurs à optimiser leur activité en termes d'émissions de GES

- Inciter les chargeurs à s’engager dans une démarche volontaire FRET 21 pour leur permettre de réduire l’impact environnemental de leurs transports

 

Niveau A

Se doter de la compétence "gestion des marchandises"

 

 

 

INDICATEURS

Indicateurs complémentaires

- Diminution des gaz à effet de serre liée à l’optimisation des flux de marchandises sur le territoire

 

 

EXEMPLES DE BONNES PRATIQUES

La Rochelle : Projet ELCIDIS

Afin de réduire les pollutions et les encombrements dus aux livraisons de marchandises dans le centre-Ville, La Rochelle a initié en 2001 le projet Elcidis, confié en 2006 à Proxiway par DSP. Elcidis est ouvert à la livraison aux entreprises ou à domicile. Une plateforme de 700 m² a été construite à proximité du centre-Ville. Les derniers kilomètres de livraison sont assurés par 5 véhicules électriques. Depuis 2001, 383 200 km ont été parcourus, entraînant une économie de 88 t CO2 et 34 800 l de carburant, la création de 5 emplois durables, une diminution du trafic et du bruit aux abords des commerces, et un gain estimé par les transporteurs à 3h de circulation par camion et par jour. En savoir plus : Fiche ADEME Poitou Charente www.ort-poitou-charentes.fr

Nantes Métropole : Service illicoli

Mise en place de consignes sécurisées dans les locaux de l'intercommunalité pour des livraisons de commandes internet des agents (évite deux déplacements)

Paris (18e) : Hôtel logistique multimodal de Chapelle International

En savoir plus : https://www.lemoniteur.fr/article/un-batiment-logistique-hors-normes-sort-de-terre-a-paris-31155231

Grenoble : Expérimentation d’une zone à circulation restreinte pour les poids lourds et véhicules utilitaires légers

En savoir plus : http://www.grenoble.fr/1072-zone-a-circulation-restreinte.htm

 

 


AUTRES RESSOURCES ET OUTILS

- Logistique urbaine : agir ensemble, FNE et ADEME, septembre 2010 : http://www.calameo.com/read/000337510526cbd7e0f6d?authid=VfjmJBTrv7HS

- Dossier spécial de la FNAU fédération nationale des agences d’urbanisme  http://www.fnau.org/fr/publication/lalivraison-du-dernier-kilometre-doit-elle-transformer-lorganisation-de-la-ville/

- Cadre national pour des chartes sur la logistique durable en ville (http://www.developpementdurable.gouv.fr/IMG/pdf/cadre_national.pdf)

 

 

 

LIENS ENTRE LES FICHES ACTIONS

- Liens avec l’action 4.1.1 : Promouvoir et suivre les pratiques multimodales sur le territoire

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler