Développer le réseau piétonnier

Image de la ressource
La collectivité développe le réseau piétonnier, la signalisation associée et aménage la voirie afin d'encourager le développement de ce mode de déplacement et favoriser le report modal.

Catégories :

Mobilité

Sommaire du dossier

Fiche action Cit'ergie

 

 

REFERENCES AU CATALOGUE CIT'ERGIE

Domaine 4 : Mobilité
Sous-domaine : 4.3. Mobilité alternative à la voiture
Mesure : 4.3.1.
Points (sur 500) : 12
Thématique : Mobilité
Secteur(s) réglementaire(s) : Transports routiers, Autres transports

 

 

CONTEXTE ET ENJEUX

Le retour du piéton en ville est indissociable d’un projet de « ville sans voiture ». En effet, la propension à marcher est inversement proportionnelle à la place qu'occupe la voiture en ville. Pour développer la marche à pied, un meilleur partage de l’espace public est un passage obligé. Celui-ci passe forcément soit par une modération de la place de la voiture, soit par les limitations de trafic - à l'instar des zones à trafic limité - ou par les politiques de stationnement.

Redonner goût à la marche à pied en ville n’est pas si évident et requiert des efforts spécifiques. C’est pourquoi de plus en plus de collectivités se dotent d’un plan piéton comme axe stratégique de leur politique locale de déplacement.

Plus qu’une ville normale, la ville « marchable » est réellement accessible aux piétons, mais aussi hospitalière, pratique et, idéalement, agréable. Alors que les centres-villes piétons ont conquis la population par leur cadre de vie et leur dynamisme, nombre de quartiers périphériques sont devenus déserts et ont découragé la marche à pied. Pour que la ville marchable ne se cantonne pas au centre, chaque quartier devrait accueillir des loisirs et des services de proximité pour reconquérir les passants, en mettant la mixité fonctionnelle au cœur du plan d’urbanisme.

Rappelons que la moitié des trajets en voiture en ville font moins de 3 km en moyenne, 40% des trajets moins de 2 km, et 20% moins de 800 mètres.

 

 

CONTEXTE REGLEMENTAIRE (Informations données à titre indicatif n'ayant pas de valeur légale)

- Loi de transition énergétique (17 août 2015) : création des zones à circulation restreinte (ZCR)

- Décret n° 2008-754 du 30 juillet 2008 : création des "zones de rencontre"

 

 

REFERENTIEL D'ACTIONS

Légende de la nomenclature pour chaque action :

Niveau d’exigence/Complexité : C=Démarrer/Simple ; B=Consolider/Moyen ; A=Etre exemplaire/Complexe

 = Action Qualité de l’air= Action d’adaptation au changement climatique

Niveau C

Se doter d’outils pour adopter une stratégie de développement du réseau piétonnier s'appuyant sur un apaisement de la circulation

 

- Voter et adopter un budget pour le développement du réseau

- désigner un responsable des cheminements pour piétons

- Évaluer le ressenti des piétons sur l'usage de ce mode de déplacements* enquête période sur la part modale des piétons* sondages de popularité, sentiment de sécurité, etc.

- Élaborer un schéma directeur de la mobilité piétonne en pensant le réseau piéton conjointement aux autres réseaux de modes actifs de déplacements afin de favoriser l'intermodalité. Les collectivités rurales orientent leurs actions sur les lieux de fréquentation (centres bourgs, écoles, etc).

 

Niveau C

Améliorer prioritairement la situation des zones à fort enjeux

 

- Identifier les zones à enjeux importants en matière de mobilité piétonne (centre, zones résidentielles) et mettre en place des mesures (aménagement et signalétique) visant à l'apaisement de celles-ci (zones limitées à 30 km/h, zone de rencontres…)

- Repérer les points noirs pouvant freiner le développement de la mobilité piétonne dans certaines zones et les traiter (aménager et sécuriser davantage de passages piétons, les abords des écoles, supprimer le maximum de stop et de feux tricolores en zone apaisée et rétablir la priorité à droite)

 

Niveau B

Densifier et améliorer globalement la qualité du réseau piéton sur le territoire

 

- Densifier le réseau piéton en veillant à garantir un maillage desservant efficacement l'ensemble des lieux à forte fréquentation, les détours et lacunes

- S'appuyer sur la signalisation afin d'accompagner et guider les piétons (accompagnement des piétons : jalonnement directionnel indiquant les temps d’accès, signalisation spécifique, commande des feux de signalisation favorable aux piétons, aide pour la traversée des routes principales, déblayage de la neige sur les chemins piétons en hiver, ombrage pour le confort d'été...

- Accompagner les personnes à mobilité réduite (par ex. abaissement des trottoirs) plus que minimum requis (outil : schémas d'accessibilité) 

 

La mise en place de supports de communication/promotion telle une carte piétonne intégrant les temps de parcours est valorisée dans la mesure 4.1.1.

 

Niveau A

Devenir un territoire exemplaire en matière de mobilité piétonne

 

-Se saisir des outils réglementaires, avec des scénarios ambitieux (large périmètre géographique, suffisamment de catégories de véhicules visés par les restrictions…) et des moyens de contrôle (respect par les usagers)

- Créer une ou plusieurs aires piétonnes (C’est une zone dédiée où seuls les tramways ont la priorité sur les piétons. Les cyclistes et les véhicules doivent rouler au pas. La circulation des véhicules motorisés est exceptionnelle, et conditionnée à la desserte de la zone, de même que le stationnement, y compris pour les résidents. Un accès temporaire à la zone piétonne peut être maintenu pour les véhicules motorisés des riverains et les livreurs qui disposent d'un badge pour passer les bornes automatiques.)

- initier des opérations d’usage dynamique de la voirie : exemple fermeture de tronçons à certains horaires ciblés ; entrées, sorties des écoles, opération évènementielle unique

- Exemplarité attestée par l’augmentation du nombre de piétons

- Communiquer autour des actions phares mises en place en faveur des piétons

La généralisation de la zone 30 en ville est également valorisée dans l’action 4.2.2 « Réguler le trafic, réduire la vitesse et valoriser l'espace public ».

 

 

 

INDICATEURS

Indicateurs prioritaires

- Part modale piéton (%)

- Part de voiries « apaisées » (%)

Indicateurs complémentaires

- km et % de voiries dédiées aux piétons/de chemins piétons

- % de point durs traités

 

 

EXEMPLES DE BONNES PRATIQUES

À Bordeaux, la marche intermodale

Puisque les usagers des transports en commun sont avant tout des piétons, la ville de Bordeaux s’est donnée pour mission de mettre en marche les usagers des transports en commun avec l’opération « Marche à suivre ». Des indications sonores et des panneaux d’informations sur les temps de parcours à pied comparé aux temps d’attente sont diffusées dans le tramway et aux stations pour permettre au voyageur de faire un choix rapide quant au mode de déplacement le plus pertinent. Des guides de marche sont aussi distribués aux stations sous forme de mini-plan par quartier où figurent de manière ludique les temps de parcours des lignes de marche, les trajets alternatifs, mais aussi des repères géographiques et des monuments pour faciliter le repérage des piétons.

http://www.tbminteractive.com/content/decouvrez-la-marche-suivre 

Pontevedra (Espagne) : La ville sans voiture !

Le concept de villes du quart d’heure ou des courtes distances fait des émules tandis que certaines agglomérations se lancent même dans la piétonisation totale. La ville de 80 000 habitants de Pontevedra a choisi de requalifier l’espace public au bénéfice des piétons et des personnes à mobilité réduite. Le vélo a été pensé en complémentarité de la marche à pied en étant développé autour du centre-ville. Enfin, la ville a soigné sa communication en développant notamment un plan piéton sur le modèle des plans de métro. https://www.youtube.com/watch?v=QVHf1D91jTA

Nantes Métropole : La communication est clé !

La métropole de Nantes a communiqué de manière positive auprès du grand public avant et pendant les travaux tout en consacrant des efforts particuliers pour des publics spécifiques. Les commerçants ont bénéficié d'une attention particulière qui s'est concrétisée par la distribution d'un guide dédié sur la question des travaux. Les transporteurs, les livreurs et les artisans ont également été en première ligne de la concertation engagée par la métropole. La ZTL de Nantes a eu pour effet de doubler le trafic cycliste en un an dans la zone. Le nombre de véhicules passant par jour sur le cours des 50 Otages a été divisé par trois. Nantes a aussi choisi « la ville apaisée » comme nouvelle identité.  https://www.nantesmetropole.fr/decouverte/les-grands-projets/l-extension-des-aires-pietonnes-37969.kjsp

Genève : 45% de part modale Marche à Pied (office fédéral)

- Planification : schéma directeur piéton : http://www.ville-geneve.ch/themes/amenagement-construction-logement/urbanisme-planification/plan-directeur-chemins-pietons/

- Infrastructures, traitement des obstacles…

- Incitation à l’usage :  http://www.ville-geneve.ch/fileadmin/public/Departement_2/Documents_themes/SAM/geneve-ville-marche-plan-ville-geneve.pdf

Montpéllier : Piétonisation du centre-ville

En tête des classements des villes préférées des Français, Montpellier a piétonnisé une grande partie de son centre-ville depuis 2004, et comptabilise aujourd’hui, après plusieurs vagues de piétonisation, plus de 24 kilomètres de rues piétonnes (contre 300 m à Toulouse par exemple). La démarche répondait à trois objectifs : préservation de l’environnement, dynamisme du commerce et protection du patrimoine, et a été complétée par la création d’un réseau de tramways particulièrement dense et convivial dont le développement se poursuit aujourd’hui. La piétonisation a des effets bénéfiques sur la qualité de vie et la pollution : l’accès au centre-ville est désormais effectué davantage en vélo ou à pied (35%) qu’en voiture (25%) et en transports en commun (40%). https://www.montpellier.fr/3489-acces-zone-pietonne.htm

 


AUTRES RESSOURCES ET OUTILS

- Des retours d’expériences sur des « ville 30km/h et un centre de ressources : https://ville30.org/

- « Villes Respires », Réseau Action Climat 2017 https://reseauactionclimat.org/wpcontent/uploads/2017/04/Les-Villes-_respire_-de-demain-repenser-la-mobilite%CC%81-face-a%CC%80-l%E2%80%99urgence-climatique-et-sanitaire-.pdf

- Le Plan Marche de Plaine commune : une méthode à adopter ! http://www.ademe.fr/plan-marche-plaine-commune

 

 

 

LIENS ENTRE LES FICHES ACTIONS

Liens avec d’autres actions :

- 4.2.1 : Elaborer une politique de stationnement volontariste

- 4.2.2 : Réguler le trafic, réduire la vitesse et valoriser l'espace public

- 4.3.2 : Développer le réseau et les infrastructures cyclables

- 4.3.3 : Proposer une offre de transports publics attractive et de qualité

- 4.3.4 : Développer l’offre multimodale et l’intermodalité

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler