Parce que l'énergie coûte cher : des enjeux économiques et sociaux

Image de la ressource
La transition énergétique peut constituer une réelle opportunité pour votre territoire. Mettre en oeuvre un PCAET permet de traiter les différents enjeux économiques liés à l'énergie et d'optimiser le budget de la collectivité. L' énergie a en effet un coût, avec un impact économique sur les collectivités, les entreprises et les habitants.

Catégories :

Pourquoi mettre en place un PCAET ?

Sommaire du dossier

Réduire la facture énergétique de la collectivité et accompagner la baisse de celle du territoire

L'optimisation de la facture énergétique est une voie d'amélioration des dépenses de toute collectivité et donc, de sa capacité budgétaire. Les leviers d'actions existent : chauffage, éclairage public, transports, etc.

La collectivité a par ailleurs un rôle d'entraînement et d'accompagnement à l'échelle du territoire. Accompagner ses acteurs dans la réduction de leurs factures énergétiques, c'est :

  • plus de pouvoir d'achat pour les familles dont le poste énergie représente, en moyenne, une dépense de 3000€ par an ;

  • moins de charges et plus de compétitivité pour les entreprises.

 

Par son action sur l'énergie, la collectivité peut de plus lutter contre la précarité énergétique.


Exemples :
* Moins 40% sur la facture d'électricité de l'éclairage public pour la ville de Lille (230 000 habitants).
* Le défi "Familles à énergie positive" dans la Communauté d'agglomération Limoges Métropole (212 000 habitants) a mobilisé, en 2014 et 2015, 8000 familles pour la réduction de leur consommation d'énergie à la maison. Près de 200 euros ont été économisés par an et par foyer, sans investissement.
* Jusqu'à 60% d'économies d'énergie obtenues par les commerçants qui ont bénéficié des actions d'accompagnement à la maîtrise de l'énergie de la Communauté de communes du Val de l'Ille (18 000 habitants). 

 

Pour la collectivité, de tels résultats passent par :

  • Une prise en compte du poste consommation énergétique dans les dépenses globales ;

  • Une bonne connaissance des consommations énergétiques des équipements existants, leur adaptation et leur optimisation ;

  • La mise en place d’outils de programmation et de contrôle ;

  • Une bonne gestion et un suivi des contrats notamment dans le cadre de l’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie ;

  • La mise en place d’un programme pluriannuel d’actions (petits / gros investissements) ;

  • L’accompagnement aux changements de comportements.

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler