Mobilité - faits et enjeux

Image de la ressource
Au cours de la période 1973-2015, la part des transports dans la consommation finale énergétique a progressé de 20 à 33 %, s'élevant à 49,4 millions de Tonnes équivalent pétrole (TEP). Cette augmentation constante a pour conséquence une hausse mécanique des émissions de gaz à effet de serre (GES) ainsi qu'un accroissement des émissions de polluants, notamment les résidus de combustion que sont les NOx (oxydes d'azote), COV (Composés Organiques Volatils) et les particules fines (PM10, PM2.5).

Catégories :

Mobilité

Sommaire du dossier

Adapter le réseau de transport aux aléas climatiques

Les politiques d'aménagement  doivent également prendre en compte la vulnérabilité des infrastructures de transport aux aléas climatiques, tels le risque caniculaire et les inondations/submersions.

Il est notamment essentiel de s'assurer que les liaisons entre les principaux axes sont maintenues sans discontinuité en cas d'événements extrêmes majeurs afin de permettre l'accès des véhicules de secours à certains équipements et aux ressources nécessaires à garantir la sécurité des habitants.

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler