Les préalables au PCAET

Image de la ressource
Avant de vous lancer dans l'élaboration du PCAET, il est essentiel que soient réunis plusieurs facteurs clés de succès, garants de sa réussite.

Catégories :

Comment mettre en oeuvre et quelles sont les étapes d’un PCAET ?

Sommaire du dossier

La mobilisation en interne

La mobilisation du personnel et des élus de la collectivité passe par plusieurs axes :

  • La formation : La montée en compétence du personnel et des élus passe par une formation au changement climatique. Dispensée en une journée ou sur quelques heures, elle les conduit à s’approprier le sujet et à construire ensemble une « culture climat » qui facilite les échanges. Plusieurs formations ADEME sont disponibles en relation avec les démarches Air Énergie Climat.
  • Le dimensionnement du projet : L’élaboration d’un PCAET nécessite du temps et des moyens humains. Une étude de dimensionnement permet de déterminer s’il faut réorganiser les services, recruter ou recourir à une assistance à maîtrise d’ouvrage. Un sous-dimensionnement en phase de démarrage est difficilement rattrapable une fois le calendrier annoncé et les marchés d’études passés. Surtout, assurez-vous de mettre en place une démarche à hauteur de vos moyens.

Présidé par l’élu pilote, le Comité de pilotage est composé d’autres élus, des membres de l’équipe projet et de partenaires. Il comprend a minima :

  • un chef de projet ou chargé de mission ;

  • une équipe projet alliant des compétences techniques et des savoir-faire organisationnels et administratifs ;

  • des référents (un par service), interlocuteurs privilégiés de l’équipe projet.

La collectivité peut aussi solliciter ses partenaires (autres collectivités, Agence locale de l’énergie et du climat, Association agréée de surveillance de la qualité de l’air…) ou recourir à des experts de proximité comme les Conseillers en énergie partagés. Elle doit également s’appuyer sur les relais du territoire (Espaces Info-Energie, chambres consulaires, associations…) pour relayer les messages « énergie-climat » et démultiplier les bonnes pratiques.

 

La transversalité : Tous les champs de compétences sont touchés par l’adoption d’un PCAET. Les services de l’urbanisme et de l’aménagementdes bâtimentsdes transports, de l’agriculture, des déchets et de la communication jouent donc un rôle de premier plan. La transversalité est portée par la direction générale et confortée par l’adoption de plans d’actions par nature transversaux : promotion des énergies renouvelables et maîtrise de l’énergie, approche financière en coût global, mécanismes d’éco-conditionnalité dans l’attribution des aides, règles pour les achats publics, etc.

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler