Comment mobiliser les autres élus ?

Image de la ressource
Le PCAET est une démarche territoriale qui s'intègre au projet politique de la collectivité. Les enjeux liés au climat, à la qualité de l'air et à l'énergie doivent influencer l'ensemble de la planification territoriale ainsi que les actions sectorielles et différents champs de compétence de la collectivité. Il est également essentiel de dépasser ce champ des compétences propres de la collectivité pour que l'ensemble des acteurs du territoire, y compris les élus, s'approprient le plan climat et participent à la mise en œuvre du programme d'actions.

Catégories :

Elus, comment mener mon PCAET ?

Sommaire du dossier

Quels facteurs de mobilisation ?

La communication et l'information sont les premiers préalables pour amener les autres élus à se mobiliser. Les élus ainsi que les services de la collectivité porteuse du PCAET constituent ainsi le premier cercle de communication. La 1ère étape du PCAET sur la préparation et la mobilisation autour du projet est ainsi cruciale. D'autres actions facilitent également la mobilisation :

  • Impliquer plusieurs élus dans la gouvernance du PCAET : Dans la mise en place des instances de pilotage, il est nécessaire d'inclure des élus moteurs et dont la délégation a une importance décisive sur les thématiques Climat, Air, Energie. En fonction des territoires, la présence des élus au logement, au transport, au développement économique ou à l'agriculture est fortement recommandée. Le président de l'EPCI doit appuyer la mise en place de ce comité de pilotage et idéalement y siéger également.

  • Convaincre en communiquant sur les opportunités liées à la transition énergétique : Expliciter les bénéfices et opportunités liés à la démarche contribuera à une plus grande mobilisation des élus. Il s'agit de leurs faire prendre conscience des bénéfices potentiels pour la réussite des politiques menées dans leurs délégations : éco-conditionnalité de certains financements par exemple, visibilité générée, appui politique supplémentaire sur leurs propositions d'actions (par exemple : mobilité, habitat).

  • Former les élus : La montée en compétence du personnel et des élus passe par une formation au changement climatique. Dispensée en une journée ou sur quelques heures, elle les conduit à s’approprier le sujet et à construire ensemble une « culture climat » qui facilite les échanges. Plusieurs formations ADEME adaptées aux Elus sont disponibles en relation avec les démarches Air Énergie Climat.

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler