Déchets - faits et enjeux

Image de la ressource
En France, le secteur des déchets est à l'origine de 4% des émissions de GES et ce, sans prise en compte des émissions liées au traitement des déchets ainsi qu'à leur transport. La mise en décharge représente par exemple en France 16% des émissions de méthane. La gestion des déchets représente également un coût important pour les collectivités : alors que le coût de gestion des déchets s'élevait à 50€ par tonne de déchet en 1960, le coût aidé HT était de 162€ la tonne en 2010 (AMORCE, 2014). La LTECV fixe comme objectifs pour 2025 la réduction de 50% des déchets mis en décharge par rapport à 2010, la réduction de 50% du gaspillage alimentaire et l'orientation de 65% en poids des déchets non dangereux non inertes vers des filières de valorisation matière. La Stratégie nationale bas carbone recommande de plus de prévenir la production de déchets, d'augmenter le recyclage et de faire disparaître l'incinération sans valorisation énergétique.

Catégories :

Déchets

Sommaire du dossier

Augmenter et faciliter le recyclage des déchets valorisables

La collectivité pourra actionner ce levier en multipliant les actions éco-exemplaires telles que la sensibilisation des agents au recyclage, la mise en place de filières de collecte et de valorisation des déchets interne ou la diffusion des consignes de tri. L'augmentation du recyclage passe aussi par l'optimisation de la chaîne de collecte : améliorations au niveau de l'organisation de la collecte sélective, modernisation ou extension des déchetteries, développement des filières spécifiques de collecte et de valorisation dont les déchets du BTP. Pour les travaux routiers, la collectivité peut par exemple donner la priorité aux matériaux de réemploi ou recyclage et, en cas d’impossibilité de réemploi, orienter les matériaux excédentaires vers les filières locales de collecte et recyclage.

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler