Déchets - faits et enjeux

Image de la ressource
En France, le secteur des déchets est à l'origine de 4% des émissions de GES et ce, sans prise en compte des émissions liées au traitement des déchets ainsi qu'à leur transport. La mise en décharge représente par exemple en France 16% des émissions de méthane. La gestion des déchets représente également un coût important pour les collectivités : alors que le coût de gestion des déchets s'élevait à 50€ par tonne de déchet en 1960, le coût aidé HT était de 162€ la tonne en 2010 (AMORCE, 2014). La LTECV fixe comme objectifs pour 2025 la réduction de 50% des déchets mis en décharge par rapport à 2010, la réduction de 50% du gaspillage alimentaire et l'orientation de 65% en poids des déchets non dangereux non inertes vers des filières de valorisation matière. La Stratégie nationale bas carbone recommande de plus de prévenir la production de déchets, d'augmenter le recyclage et de faire disparaître l'incinération sans valorisation énergétique.

Catégories :

Déchets

Sommaire du dossier

Mieux valoriser les déchets organiques

Les déchets sont des ressources qui peuvent permettre à la collectivité d'optimiser son budgetLe compostage constitue une première étape dans la valorisation des déchets organiques : le compost obtenu par la transformation aérobie des déchets peut être réutilisé par les particuliers, la collectivité ou des acteurs économiques. La valorisation énergétique des déchets ménagers, issus de la restauration collective ou de l'agriculture peut aussi constituer une nouvelle source d'approvisionnement en énergie peu onéreuse sur le long terme pour la collectivité. La valorisation énergétique implique de plus des niveaux élevés d'efficacité énergétique (60 à 65% de l'énergie produite est utilisée). Elle peut être réalisée dans des usines d'incinération valorisant l'énergie sous forme de chaleur et/ou d'électricité, dans des unités de méthanisation qui produisent du biogaz, dans des chaudières alimentées par des CSR (combustibles solides de récupération) produits à partir des refus de tri. Cette valorisation énergétique est d'autant plus importante à mettre en oeuvre qu'une grande part des déchets que nous produisons ne peut être recyclée dans les conditions actuelles.

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler