11. Gaz à effet de serre (GES)

La basse atmosphère terrestre contient naturellement des gaz dits « Gaz à Effet de Serre » (GES) qui permettent de retenir une partie de la chaleur apportée par le rayonnement solaire. Cet « effet de serre » naturel est un phénomène indispensable à la vie sur Terre. Cependant, les GES ont atteint au cours de la dernière décennie des niveaux de concentration jamais enregistrés : entre 1970 et 2004, les émissions mondiales de GES ont augmenté de 70 %, en partie à cause du recours aux énergies fossiles dans l’industrie, les transports, le bâtiment... Ces GES émis de façon supplémentaire par les activités humaines (« effet de serre additionnel ») menacent les équilibres climatiques planétaires. L’action internationale de lutte contre le changement climatique vise six GES principaux:

  • le dioxyde de carbone (CO2) provenant de la combustion des énergies fossiles et de certaines activités industrielles et agricoles,
  • le méthane (CH4) issu de la fermentation des déchets organiques (ménagers, naturels et agricoles),
  • le protoxyde d’azote (N2O) généré par les réactions chimiques liées au traitement des sols cultivés, par l’élevage et par certaines activités industrielles,
  • les gaz fluorés (HFC, PFC et SF6) émis par les installations de réfrigération et certaines applications notamment en tant que solvants.

Je souhaite m’inscrire à la newsletter

Vos ressources en PDF

Ressource supprimée. Annuler